Lexique

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z   

 

Anesthésie ambulatoire

 

anesthésie réalisée pour une intervention ou un examen d'exploration de courte durée et aux suites postopératoires simples pouvant être pris en charge à domicile. Le patient rentre et sort de l'hôpital le même jour.

 

Anesthésie générale

 

technique qui permet la suspension temporaire et réversible de la conscience et de la sensibilité douloureuse, obtenue à l’aide de médicaments (drogues anesthésiques) administrés par voie intraveineuse et/ou inhalée. Elle repose sur l'association d'une narcose (sommeil) et d'une analgésie (lutte contre la douleur), suivant le type de chirurgie une curarisation (relâchement des muscles) associée peut être nécessaire.

 

Anesthésie loco-régionale

 

technique d'anesthésie qui consiste à anesthésier (endormir) uniquement une partie du corps (jambes, bras, main, etc…). Elle peut être associée ou non à une anesthésie générale ou une sédation. Les principales anesthésie loco-régionales réalisées sont l'anesthésie péridurale, la rachianesthésie, l'anesthésie caudale, les bloc nerveux périphériques.

 

Aspiration

 

Technique qui permet grâce à une sonde d'aspiration de nettoyer les bronches et la trachée du patient qui ne peut pas tousser et expectorer correctement lorsqu'il est intubé et brancher sur un respirateur

 

Cathéter

 

Sonde en plastique biocompatible placée dans un vaisseau qui permet d’apporter rapidement et efficacement des médicaments et des perfusions, ainsi que de réaliser les prélèvements sanguins, sans avoir à repiquer le patient.

 

Cathéter artériel

 

cathéter inséré au niveau d'une artère permettant le monitorage (la surveillance) en continu de la pression artérielle. Il est le plus souvent mise en place au niveau de l'artère radiale (poignet) ou de l'artère fémorale (racine de la cuisse). Sa mise en place dépend du type d'intervention et des suites opératoires.

 

Cathéter de péridurale

 

Cathéter installé dans l'espace péridural permettant de délivrer des anesthésiques locaux au plus près des racines nerveuses. Plus fréquemment utilisé pour les accouchements, on peut également s'en servir pour certaines chirurgies thoraciques ou abdominales

 

Cathéter veineux central

 

cathéter inséré au niveau d'un vaisseau de plus gros calibre permettant la perfusion sur une plus longue durée de perfusion nutritive ou de médicament veino-toxique directement dans la grande circulation qui va au coeur. La mise en place d'un cathéter veineux central dépend du type d'intervention et des suites opératoires.

 

Cathéter veineux périphérique

 

petit tuyau en matériaux biocompatibles qui est inséré dans une veine, le plus fréquemment au niveau de la main ou du bras. La pose d'un cathéter veineux est obligatoire pour toute anesthésie générale ou loco-régionale.

 

Douleur

 

La lutte contre la douleur est une préoccupation constante pour l’équipe. Son évaluation est réalisée pluriquotidiennement et les traitements sont réajustés pour le confort des patients.

 

Infections nosocomiales

 

Infections acquises à l’hôpital. Comme les infections en général, elles peuvent être graves, d’autant qu’elles surviennent chez des personnes fragiles.

 

Intubation

 

Technique qui permet de placer un tube dans la trachée du patient pour assister sa respiration et aspirer ses sécretions.

 

Jeûn

 

le jeûn est obligatoire pour toute intervention chirurgicale ou exploration réalisée sous anesthésie générale ou loco-régionale en dehors de l'urgence. La durée du jeûn préopératoire dépend de l'âge et des antécédents du patients. Chez l'adulte, il est généralement de 6 heures pour toute alimentation solide ou les liquides non transparents et de 2 à 3 heures pour tout liquide transparent (eau, eau sucré, etc…). en cas de doute, il faudra se référer aux prescriptions du médecin anesthésiste. Le jeûn comprend également l'interdiction de fumer, de manger des bonbons ou de mâcher un chewing-gum durant les 6 heures précédant l'anesthésie.

 

Masque laryngée

 

dispositif gonflable venant s'insérer au niveau de l'oropharynx afin d' assurer le maintien de la perméabilité des voies aériennes

 

Monitorage de surveillance

 

Moniteur affichant les paramètres de surveillance en continu sur un écran avec différents systèmes d'alarme en fonction de la gravité du problème détecté. Les paramètres habituellement surveillés sont la fréquence du cœur et son activité électrique (électrocardiogramme), la fréquence de la respiration, la tension artérielle, l'oxygénation du sang.

 

Prémédication

 

médicaments ou techniques permettant de diminuer l'angoisse du patient pour permettre la réalisation de l'acte opératoire dans des conditions optimales.

 

Scialytique

 

Gros spot lumineux permettant un éclairage intense du site opératoire pendant l'intervention

 

Scope

 

Appareil qui surveille en permanence les paramètres vitaux (pouls, tension...) du patient et qui alerte les soignants en cas d’anomalies.

 

Sédation

 

Administration de médicaments assurant un sommeil plus ou moins profond. Elle a la propriété d’éviter la douleur et de permettre au patient de supporter la respiration artificielle sans être agité. Elle permet un confort physique et psychologique.

 

Sonde d'intubation

 

sonde destinée à être insérée par la bouche ou le nez dans la trachée pour assurer le maintien de la perméabilité des voies aériennes et permettre la ventilation artificielle du patient.

 

Sonde gastrique

 

tuyau passant par le nez ou la bouche et positionné dans l’estomac permettant de vider le contenu de l’estomac durant une intervention.

 

Sonde urinaire

 

tuyau muni d’un ballonnet introduit par les voies naturelles urinaires dans la vessie permettant un écoulement continu des urines qui sont recueillies dans une poche.

 

Ventilateur ou Respirateur

 

Machine permettant de faire rentrer de l’air dans les poumons afin d’oxygéner le sang et d’éliminer le gaz carbonique. Le ventilateur doit être relié aux poumons par une sonde d'intubation ou un masque laryngé. Elle permet également d'administrer les gaz anesthésiants si besoin.